Polémiques.
(Modifié le : 28/04/2005).
 
 

mes textes :

"La dictature douce"

"Démocratie, élitisme et égalitarisme dans l'Ecole"
(mis à jour le 02/10/2003)
 

citation :

"La sélection par en bas" : texte de Friedrich A. Von HAYEK, Prix Nobel d'économie
 

liens :

La guerre en Irak comme si vous y étiez

...à qui ça profite ?

La guerre secrète en Irak par John PILGER

whatreallyhappened.com : un site explosif (en anglais)

Bush cherche encore Ousama Bin Laden...Tiens, c'est bizarre ça : la C.I.A. l'a pourtant déjà trouvé !!

La "réforme" Lang : analyse des textes concernant l'apprentissage de la lecture et de l'écriture

La télévision, les jeux vidéos et la santé mentale des enfants

Gauche politique et relativisme cognitif : les liens irréductibles
Attention: je n'adhère  pas à  certains autres points de vue défendus sur le site où
j'ai trouvé cet article, notamment en ce qui concerne l'Etat démocratique, l'éducation nationale, et la laïcité auxquels je suis attaché.

Comment l'Etat et ses partisans endorment la critique : trois techniques subtiles
Attention: comme précédemment.

Le Libertarianisme, qu'est-ce que c'est, qu'est-ce que ça vaut ? A vous de voir...

Grosse fatigue (mais la pensée se débride...)

Contre-courants

Vandale

Le site de Michael MOORE
S'il me faut prendre position, et après avoir vu le film : "Farenheit 9/11", je dirais qu'un tel film constitue une oeuvre de salubrité publique,
et que, peut-être,  la France, dans certains domaines, aurait besoin de son "Michael MOORE". Merci à lui, merci pour la Vérité.

Un article contre Michael MOORE...
...mais je pense qu'un tel article est bien plus scandaleux (dans le mauvais sens) que le film qu'il tente de démolir...
Je ne cite, par exemple,  qu'un court passage, traduit en français :
"Décrire ce film comme malhonnête et démagogique devrait presque promouvoir ces termes au niveau de la respectabilité. Décrire ce film comme un morceau de merde serait courir le risque d'un discours qui ne dépasserait  jamais l'excrementiel. Le décrire comme un exercice dans la complaisance de foule  serait trop évident. Fahrenheit 9/11 est un exercice sinistre dans la frivolité morale, brutalement déguisée comme un exercice dans le sérieux. C'est aussi un spectacle de lâcheté politique vile se masquant lui-même comme une démonstration de courage "discordant".


Accueil